LYRIC / PARODDI / PARULLE / CANTI

O Barbara furtuna, sorte ingrata
À tutti ci ammollisce il cor in pettu
Pensendu à quella libertà passata.

Hè pur ghjuntu quellu ghjornu, di funestu,
D’abbandunà piacè per li turmenti,
O Diu! chì tristu ghjornu hè per mè questu!

Addiu Corsica, madre tantu amanta,
Nel separar di tè senza ritornu,
O chì dulor nell’anima scunsulata


Accumudatu by

Stephane Gutierrez

SPARTE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.